Utilisation du sel d’Epsom dans l’agriculture, jardinage et autres domaines

Sur Internet et les réseaux sociaux, on peut lire souvent que le sel d’Epsom serait un des meilleurs remèdes pour résoudre toutes sortes de problèmes que peuvent rencontrer les plantes, fruits et légumes. Il a, par exemple, la réputation d’être aussi efficace que des engrais chimiques.

Beaucoup d’entre nous ont quelques astuces qu’ils ont développées pour cultiver un grand jardin. L’un d’eux consiste à mettre une cuillère de sel d’Epsom dans chaque trou lors de la plantation de tomates. Certains jardiniers jurent que cela empêche la pourriture de l’extrémité des fleurs.

Il permettrait aux tomates de devenir plus grosses et d’avoir un meilleur rendement, sans nécrose ou pourriture apicale. Les roses seraient absolument dépendantes de ce produit.

Or, l’utilisation de sulfate de magnésium pour le jardinage et l’agriculture serait complètement inutile. Si le sel d’Epsom est un remède miracle pour les plantes, comment se fait-il que la communauté scientifique n’en parle pas ? Il est temps de briser ce mythe une fois pour toutes.

Les plantes et leurs besoins en magnésium et sulfate

Le magnésium est l’un des nutriments dont les plantes ont besoin pour se développer. Il s’agit toutefois d’un nutriment mineur, ce qui signifie que les plantes n’en ont pas besoin en grande quantité.

Le sulfate est composé de soufre et d’oxygène. Les plantes peuvent absorber le sulfate directement à partir du sol et utiliser la molécule de soufre. Il s’agit également d’un élément nutritif mineur pour les plantes.

Engrais à base de sel d’Epsom

Le sel d’Epsom fonctionne comme un engrais spécifique. Si votre sol présente une carence en magnésium ou en soufre, il ajoutera ces nutriments au sol. En ce qui concerne la terre de votre jardin, aucun de ces nutriments n’est généralement déficient. Si vous ajoutez des matières organiques ou un paillis organique à votre sol, celui-ci aura probablement suffisamment de magnésium et de soufre.

En revanche, les sols sableux et les sols acides peuvent présenter une carence en magnésium. Il ne faut cependant pas en ajouter au sol, sauf si une analyse révèle que c’est nécessaire. Si vous n’avez besoin que de soufre et pas de magnésium, le soufre horticole est un bien meilleur produit à utiliser.

Carence en magnésium chez les plantes

Mais qu’en est-il d’une plante qui présente une carence en magnésium ? Tout d’abord, il est difficile d’identifier une carence en nutriments en regardant les plantes (c’est un autre mythe). Mais disons que vous êtes sûr·e que votre plante a une carence en magnésium. Il semble alors logique d’ajouter du sel d’Epsom à la terre, non ? Et bien pas nécessairement.

Des niveaux élevés de phosphore dans le sol empêchent les plantes d’absorber le magnésium, même s’il y en a beaucoup dans le sol. La solution dans ce cas est soit de réduire le niveau de phosphore, ce qui est difficile à faire rapidement. Dans ce cas, l’ajout de sel d’Epsom ne fonctionnera pas. La chimie du sol est compliquée, n’y touchez pas si vous ne savez pas ce que vous faites.

Le sel d’Epsom lutte-t-il contre les parasites ?

Les recherches actuelles n’ont trouvé aucune preuve que le sel d’Epsom lutte contre les parasites. Il ne tue pas les insectes ou les vers, et ne repousse pas les limaces et les lapins. Il est totalement inutile pour lutter contre les parasites.

Le sel d’Epsom lutte-t-il contre les maladies des plantes ?

Il n’existe aucune preuve évidente que le sel d’Epsom contrôle les maladies.

Le sel d’Epsom permet-il aux plantes de mieux pousser ?

Le sel d’Epsom n’est pas un produit miracle. Si votre sol contient suffisamment de magnésium, il n’améliorera pas la croissance des plantes, ne fera pas pousser plus de fleurs et ne fera pas grossir les tomates.
Le magnésium fait partie de la molécule de chlorophylle et est vital pour la croissance des plantes. S’il en manque dans le sol, les plantes ne pousseront pas aussi bien, et l’ajout de magnésium au sol y contribuera. Mais cela n’est vrai que si vous avez une carence.

Le sel d’Epsom permet-il de mieux faire pousser des roses ?

Le sel d’Epsom est le plus souvent recommandé pour les roses. Vous en mettez dans le trou de plantation et vous les nourrissez chaque année avec ce sel. Ce conseil est-il scientifiquement fondé ?
La littérature scientifique ne présente aucune preuve que les roses ont besoin de plus de magnésium que les autres plantes. Selon la American Rose Society , il n’existe aucune recherche scientifique publiée sur les effets des sels d’Epsom sur les roses. L’origine de ces recommandations « fondées sur la recherche » n’est pas claire.

Prévention de la pourriture apicale chez les tomates

Le sel d’Epsom est régulièrement recommandé afin de prévenir la pourriture apicale des tomates. Cette nécrose est une carence en calcium dans le fruit, et non une carence en magnésium. D’ailleurs, il est recommandé d’éviter une fertilisation excessive en potassium ou en magnésium, car ces nutriments entrent en compétition avec le calcium pour l’absorption par les plantes. Les sels d’Epsom sont un exemple de source de magnésium, ne les appliquez donc pas au sol à moins qu’une analyse récente n’indique une carence en magnésium.