Le sel d'Epsom : efficace pour le jardinage ?

Pour le jardin, le sel d'Epsom a acquis la réputation d'être une excellente alternative aux engrais chimiques ainsi qu'un répulsif pour les insectes. Est-ce vraiment le cas ?

Cela dépend si vous êtes un jardinier ou un chercheur. Depuis des décennies, des jardiniers ne jurent que par le sulfate de magnésium, affirmant qu'il améliore la croissance de leurs jardins, favorise le feuillage vert et les plantes exemptes de parasites, ainsi que les légumes appétissants et savoureux. Il ferait pousser les tomates plus grosses et produirait un meilleur rendement, sans pourriture de l'extrémité de la fleur. Pourtant, à maintes reprises, des chercheurs n'ont trouvé aucun fondement scientifique à ces affirmations. Beaucoup disent même qu'il peut être préjudiciable aux légumes et aux jardins.

Si le sel d'Epsom est un remède miracle pour les plantes, comment se fait-il que la communauté scientifique ne parvienne pas à le prouver ?

Pas un produit miracle ?

Pour rappel, le sel d'Epsom est composé de sulfate et de magnésium.

Le magnésium est l'un des nutriments dont les plantes ont besoin pour pousser. Il s'agit cependant d'un nutriment mineur, ce qui signifie que les plantes n'en ont pas besoin en grande quantité.

Le sulfate se compose de soufre et d'oxygène. Les plantes peuvent absorber le sulfate directement du sol et utiliser la molécule de soufre. C'est aussi un nutriment de moindre importance pour les plantes.

Le sel d'Epsom : un engrais spécifique

Si un sol est déficient en magnésium ou en soufre, il y ajoutera ces nutriments. En ce qui concerne le jardinage, ni l'un ni l'autre de ces éléments nutritifs n'est généralement déficient. Si vous ajoutez de la matière organique ou du paillis organique au sol, votre sol aura probablement assez de magnésium et de soufre.

En revanche, les sols sableux et acides peuvent présenter une carence en magnésium.

Le sel d'Epsom ne devrait pas être ajouté au sol à moins qu'une analyse ne démontre que vous devez en ajouter. Si vous n'avez besoin que de soufre et non de magnésium, alors le soufre horticole est un bien meilleur produit à utiliser.

Qu'en est-il d'une plante qui présente une carence en magnésium ?

Tout d'abord, il est difficile d'identifier une carence en nutriments juste en regardant les plantes (c'est un mythe décortiqué dans cette page dédiée). Mais disons qu'une plante présente vraiment une carence en magnésium. Il serait alors logique d'ajouter du sel d'Epsom au sol, non ? Et bien pas nécessairement.

Une forte teneur en phosphore dans le sol empêche les plantes d'absorber le magnésium, même s'il y en a beaucoup dans le sol. La solution dans ce cas est soit de réduire le taux de phosphore, ce qui est difficile à faire rapidement. Dans ce cas, l'ajout de sel d'Epsom ne fonctionnera pas. La chimie du sol est compliquée, ne la manipulez que si vous savez ce que vous faites.

Si vous soupçonnez qu'une plante souffre d'une carence, préférez un engrais biologique complet qui contient tous les oligoéléments comme un engrais d'algues par exemple. Si ce n'est pas un manque de magnésium ou de soufre, c'est peut-être l'absence d'un autre oligoélément qui est en cause : zinc, fer, bore, molybdène ou autre.

Appliquer inutilement un produit à un sol qui n'en a pas besoin, il finit par se retrouver dans une nappe phréatique ou un cours d'eau et va les polluer...

Croissance des plantes

Comme affirmé précédemment, le sel d'Epsom n'est pas un produit miracle. Si votre sol contient assez de magnésium, il ne favorisera pas la croissance de vos plantes, ni plus de fleurs, ni plus de tomates, ni plus grosses.

Le magnésium fait partie de la molécule de chlorophylle et est vital pour la croissance des plantes. S'il en manque dans le sol, les plantes ne pousseront pas aussi bien, et l'ajout de magnésium au sol aidera.

Répulsif efficace contre les insectes nuisibles ?

Les recherches actuelles n'ont trouvé aucune preuve qu'il contrôle les nuisibles. Il ne tue pas les insectes et les larves, et ne repousse pas les limaces et les lapins. Il est complètement inutile pour la lutte antiparasitaire.

Le sel d'Epsom contre les maladies végétales

Il n'y a pas de preuve évidente que le sel d'Epsom puisse lutter contre une maladie quelconque.

Nécrose apicale de la tomate

Le sel d'Epsom est régulièrement recommandé pour les tomates afin d'éviter la pourriture apicale de la tomate, aussi appelée "cul noir". En réalité, ceci est dû à une carence en calcium et non en magnésium ou en soufre. Une fertilisation excessive en potassium ou en magnésium est à éviter car ces nutriments feront concurrence au calcium lors de l'absorption par les plantes. Donc l'ajout de magnésium peut même être la cause d'une nécrose apicale de la tomate !

En conclusion, n'utilisez du sulfate de magnésium que si votre jardin souffre d'une carence en soufre ou en magnésium. Et même dans ce cas, un engrais complet ou du compost fournira les mêmes résultats que du sel d'Epsom.